Thaïlande
Vu par… Michel Houellebecq

Sitôt les portes automatiques franchies, la chaleur m’enveloppa comme une bouche. Il faisait au moins 35°C. La chaleur de Bangkok a ceci de particulier qu’elle est en quelque sorte graisseuse, probablement à cause de la pollution; on est toujours surpris, après un long séjour à l’extérieur, de ne pas se retrouver couvert d’une fine pellicule de résidus industriels. Je mis une trentaine de secondes à adapter ma respiration. (…)
Juste après le Payab Ferry Pier, le bateau tourna à droite dans le Klong Samsen, et nous pénétrâmes dans un monde différent. La vie avait très peu changé, ici, depuis le dernier siècle. Des maisons de teck sur pilotis se succédaient le long du canal; du linge séchait sous les auvents. Certaines femmes s’avançaient vers leur fenêtre pour nous regarder passer; d’autres s’arrêtaient au milieu de leur lessive. Des enfants se baignaient et s’ébrouaient au milieu des pilotis; ils nous faisaient de grands signe de la main. La végétation était partout présente; notre pirogue frayait son chemin au milieu des massifs de nénuphars et de lotus; une vie intense et grouillante jaillissait de partout. Chaque espace libre de terre, d’air ou d’eau semblait aussitôt se couvrir de papillons, de lézards, de carpes. Nous étions, dit Sôn, en pleine saison sèche; il n’empêche que l’atmosphère était totalement, irrémédiablement moite.

Plateforme
Michel Houellebecq – 2001
Mon voyage en Thaïlande en janvier 2016

Koh Panghan

Le lendemain de notre arrivée à Koh Panghan il pleut. Pas en continue mais suffisamment souvent et suffisamment fort pour nous empêcher de visiter l’île. Nous passons la journée avec nos hôtes, prenons le temps, profitons de la mer et d’une vraie journée de repos.

lire la suite

Koh Phi Phi / Koh Panghan

Nous nous levons tôt dans l’espoir d’attraper un taxi boat à 8h et rejoindre le port. Un café, une douche, les valises bouclées, le check-out liquidé nous sommes prêt. Y aura-t-il un bateau ou tout cela n’est-il encore qu’une arnaque ?

lire la suite

Railay / Koh Phi Phi

Un ferry part chaque jour à 9h45 de Railey West pour Phi Phi pier; nous mettons le réveil pour profiter un dernière fois du café sur la terrasse de notre bungalow sur pilotis face à la mer, du copieux petit déjeuner de l’hôtel, et ne pas avoir à courir avec nos valises pour rejoindre l’ouest.

lire la suite

Railay

Au matin, nous ouvrons les rideaux de notre cabane suspendue et découvrons, stupéfait, la vue sur de grands arbres malingres et au delà la mer turquoise. Au pied du restaurant une petite plage de sable clair sur laquelle un long tail est amarré : la véritable carte postale thaïlandaise !

lire la suite

dernier jour à Bangkok

Debout 7:30, un programme chargé nous attend pour cette dernière journée à Bangkok. Le taxi pour l’aéroport de ?? Est commandé à 15:30 au départ de l’hôtel. Nous nous calons donc sur ce timing avec : le wat pho, un site incontournable, une balade en bateau dans les klongs et déjeuner a kaosan Road, la fameuse rue fréquentée par les touristes bab du monde entier.

lire la suite

Bangkok et ses contrastes

Petit-déjeuner copieux sur la terrasse de l’hôtel, réservation du taxi pour le lendemain et du transfert Krabi-Railey. Tout est calé ! Nous pouvons partir à l’assaut de Bangkok, reposés et échaudés grâce à nos -mauvaises- expériences de la veille.

lire la suite

Bangkok : premiers contacts

​Voilà maintenant quelques mois que nous nous connaissons avec Jean-Claude, nous sommes partis en week-end dans les Costwolds, à Marseille, à Athènes mais la Thaïlande sera notre premier « grand voyage » ensemble et surtout nos premiers pas sur le continent asiatique à l’un comme à l’autre.

lire la suite

Voyager chez soi

Dans les oreilles

Dans ma bibliothèque

Bangkok8
Bangkok 8
John Burdett

L’inspecteur Sonchaï Jitpleecheep, né des amours occasionnelles d’un GI américain et d’une prostituée thaïlandaise, n’est pas devenu flic par vocation, mais par pénitence pour tenter d’améliorer son karma d’ex-délinquant toxico. D’ailleurs celui qui guide ses enquêtes c’est Bouddha, au point qu’on le surnomme le “flic moine”, enfin un moine plutôt paillard, ce qui est plutôt un atout vu le secteur où il exerce.

Sexe, drogue et corruption à Bangkok… John Burdett, ancien avocat anglais, s’amuse avec les clichés et les clivages Orient-Occident et nous plonge dans le district n°8 de Bangkok. Un polar sanglant et intelligent, un voyage ironique et culturel dans le Bangkok actuel.

Sur les écrans

La Plage
Danny Boyle

Richard, jeune Américain, amateur de sensations inédites a choisi l’Asie comme terrain d’élection, dans l’espoir d’y vivre des aventures fortes et exaltantes. Dans un hôtel miteux de Bangkok boudé par les touristes, il fait la connaissance d’un couple de Francais, Françoise et Etienne. Dans la nuit, un homme au regard halluciné fait irruption dans sa chambre et évoque une île secrète, une plage paradisiaque, où il aurait vécu plusieurs années au sein d’une petite communauté d’esprits libres…
C’est pas le film du siècle mais la Thaïlande y est très présente et l’on y comprend bien a quel point les sectaires prônant la liberté et le partage sont capables de se transformer en loups sanguinaires. A voir aussi si l’on a oublié que Virginie Ledoyen, Leonardo Di Caprio et Guillaume Cannet ont eut 20 ans.

Copyright 2020 – Tous droits réservés dansloeildubarbu.com