Le sud et la côte est

Lorsque qu’on parle de « sud », en tant que parisien, on pense tout de suite aux oliviers et au chant des cigales, des fois même aux cocotiers et au lagons à l’eau translucide… Oubliez tout ça en ce qui concerne le sud de Lanzarote.

Le nord et la côte ouest

Si le sud est un peu plus « touristique », parce qu’abrité des vents dominants, le nord a gardé un petit côté plus « authentique ». Les villages comme Haria, par exemple, à quelques kilomètres au nord de Téguise, et son marché (soit-disant) artisanal, où l’on retrouve les même babioles que dans tous les marchés artisanaux.

Premiers contacts

Très surprenante cette île canarienne… Des paysages époustouflants à l’intérieur des terres : parfois, on se croirait sur la lune… Et la côte orientale défigurée sur des kilomètres par des complexes hôteliers, eux-mêmes regroupés autour de centres commerciaux… Heureusement que la beauté des paysages l’emporte toujours sur le bungalow avec piscine en parpaing peint en blanc !