Namibie

Maintenant elles étaient là.
Non plus en éveil, en méfiance, et rassemblées sous l’influence de la crainte par troupes, hardes, files et bandes, selon la race, la tribu, la famille, mais confondues et mêlées au sein d’une sécurité ineffable dans la trêve de l’eau, en paix avec la brousse, elles-mêmes et l’aurore.
A la distance où je me trouvais, il n’était pas possible de distinguer l’inflexion des mouvements ou l’harmonie des couleurs, mais cette distance ne m’empêchait pas de voir que les bêtes se comptaient par centaines et centaines, que toutes les espèces voisinaient, et que cet instant de leur vie ne connaissait pas la peur ou la hâte.
Gazelles, antilopes, girafes, gnous, zèbres, rhinocéros, buffles, éléphants – les animaux s’arrêtaient ou se déplaçaient au pas du loisir, au gré de la soif, au goût du hasard.

Le Lion
Joseph Kessel – 1958

La Namibie dans les oreilles

A lire en Namibie

Rose de Sang
Margie Orford

 

À Walvis Bay, trois enfants des rues ont été assassinés. Pour la population, c’est le destin ordinaire des trop nombreux orphelins du sida. Les autorités locales, elles, sont promptes à soupçonner la tribu nomade des Topnaars. Et pour cause : elles ont entrepris de récupérer leurs terres. Mais Tamar Damases, la jeune inspectrice chargée de l’affaire, croit déchiffrer la signature d’un tueur en série. Elle décide de solliciter l’aide de Clare. Bientôt, un autre garçon disparaît…

Je ne l’ai pas lu mais un roman policier qui se déroule à Walvis Bay c’est assez étonnant pour le noter !

A voir avant ou après le voyage…

La Piste
réalisation Eric Valli

A la mort de sa mère, Grace, 14 ans, décide de retourner en Afrique pour retrouver Gary, ce père géologue qu’elle a si peu vu depuis le divorce de ses parents. Pris dans des vents violents, l’avion de Gary ne tarde pas à s’écraser en plein désert où il est retenu prisonnier par une bande de guérilleros en quête de diamants…

Ce n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler un chef-d’oeuvre mais les films tournés en Namibie n’envahissent pas les écrans, il faut bien le dire. On y voit cependant une maison dans laquelle nous avons passé deux jours, construite pour le tournage, dans les rochers, à Onjowewe.

  • De Windhoek à Mariental

    Vol Paris Windhoek via Francfort. Les stewards d’Air Namibie sont bien peu souriants. Par contre le repas servi est bien meilleur que ce qu’on a pu manger sur Air France... Une nuit plus tard, nous atterrissons à l’aéroport international de Windoek. L’attente aux contrôles de police n’en finit pas. Une Allemande râle parce qu’un flic lui parle en anglais et qu’elle ne comprend pas. Ach ! C’est une ancienne colonie quand même !...

  • Le désert du Kalahari

    L’hôtel propose des chemins de randonnée à pied dans le parc qui l’entoure. Nous nous sommes inscrits pour le game drive du soir et décidons de partir à pied en ce début de matinée, alors que la température est encore supportable, à la découverte de la faune et de la flore environnantes....

  • De Mariental à Sesriem

    Après deux belles journée passées dans le Kalahari nous devons reprendre la route pour Sesriem aux portes du désert du Namib. Trois cents kilomètres dont une bonne partie de piste... Nous partons tôt pour éviter les grosses chaleurs....

  • Le désert du Namib

    Levés avec les oiseaux, à 5h30, pour visiter Sossusvlei avant l’arrivée de la chaleur... Nous prenons le café devant le bungalow, le soleil se lève sur les montagnes. Une heure plus tard nous sommes prêts à partir à l’assaut des dunes oranges. À l’entrée du parc il y a déjà la queue. Quelques 4x4 habitués tentent de resquiller......

  • De Sesriem à Swakopmund

    Réveillés par les oiseaux et les voitures partant pour le parc. Avant notre départ pour Swakopmund "visite" de deux animaux : un chacal, qui passe non loin de notre bungalow pendant que nous prenons le petit-déjeuner, et un solifuge, arachnide à 10 pattes assez effrayante mais inoffensive (elle finira tout de même sous une semelle, au cas où...) qui sort d’on ne sait où pendant la réorganisation des sacs......

  • Walvis Bay / Cape Cross

    Ce matin le temps est bien gris. Nous faisons grasse mat’. Alors que nous entrons dans la salle du petit-déjeuner en saluant les personnes présentes d’un "bonjour" une dame assise à côté de la porte s’exclame avec un grand sourire : "tous les allemands sont partis, il ne reste que des français !"......

  • De Swakopmund à Twyfelfontein

    Nous profitons une dernière fois du wifi de la pension Rapmund pendant le petit déjeuner et prenons la route vers Twyfelfontein et ses fameuses gravures rupestres. Nous reprenons comme hier la salt road qui longe la côte jusqu’à Henties Bay puis bifurquons sur une piste en assez bon état qui rentre dans les terres, direction Uis. pendant plus de cent km, nous avançons dans une ambiance un peu brumeuse, dans un paysage de sable. C’est plat, avec quelques touffes de végétation. Pas d’animal....

  • De Twyfelfontein à Kamanjab

    Le petit déjeuner n’a rien d’exceptionnel. Nescafé, œufs au bacon... La douche à l’eau froide est revigorante. Nous réglons notre apéro de la veille (15 dollars namibiens le whisky, soit 1,50€... Une affaire !...) et crissons notre camp, direction les fameuses gravures rupestres de Twyfelfontein, premier site namibien à avoir été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO....

  • Une journée à Onjowewe

    Réveil encore une fois très matinal, pratiquement avec le lever du soleil.. La nuit à bruissé de tout un tas d’animaux, petits mammifères, insectes, oiseaux, bétail......

  • De Kamanjab à Etosha

    La tempête s’est calmée en fin de nuit... Elle a aussi bien rincé la voiture et c’est sous un beau soleil que reprenons la route vers Etosha, grand parc national où nous comptons bien voir des éléphants, des félins et des girafes....

  • Le parc d’Etosha

    Levés à l’aube pour arpenter le parc à la fraîcheur du matin mais aussi car, pensons nous - et l’avenir nous prouvera que nous avions tort - les animaux se montrent plus volontiers à la fraîche....

  • Deuxième jour à Etosha

    Aujourd’hui nous devons traverser entièrement le parc d’Etosha pour rejoindre la porte à l’est et le camp Namutoni où nous passerons la nuit. Nous quittons Toshari après avoir payé nos consommations des deux derniers jours - nous nous gardons bien de faire remarquer que les dîners n’ont pas été comptés......

  • D’Etosha à Windhoek

    C’est notre avant dernière journée namibienne. Nous commençons à réorganiser les bagages pour notre retour, puis partons prendre notre petit déjeuner. La route est assez facile jusqu’au Waterberg, autre parc sur le chemin de retour vers Windhoek où nous devons passer notre dernière nuit....