Challenge 50 ans / J – 2
Concèze
Concèze 2018
Papa est malade depuis plusieurs années ; en 2018 ses séjours à l’hôpital se font plus rapprochés. Je fais de fréquents aller-retour en Normandie, passe la dernière semaine de juin presque entièrement sur place et ne revenant sur Paris que pour les répétitions de mon concert sur les chansons de mon enfance qui doit avoir lieu à la Bocata le 3 juillet. Le 30 juin, je le visite une ultime fois et comprends sans me l’avouer que tout est terminé. Ces dernières rencontres sont terriblement éprouvantes. J’aimerais pouvoir en atténuer le souvenir, la douleur… Papa décède le 1er juillet. Me voilà orphelin de père. Et quel père ! Excessivement talentueux, drôle et colérique, démesuré, timide et pourtant emphatique, clown et pudique, terriblement intelligent. Un père qu’une génération s’est appropriée par le biais du petit écran. Par la même, je me retrouve à la tête d’un empire de textes, héritier d’un patrimoine musical exceptionnel, garant d’un nom et d’une image.
J’annule mon concert mais propose aux copains de venir malgré tout à la Bocata pour trinquer. Leur présence, leur chaleur me font du bien. Je chante tout de même quelques chansons. Show must go on ! Ça régale tout le monde. Papa ne m’aura entendu chanter qu’une fois en 1997.
L’enterrement à lieu quelques jours plus tard. J’essaye d’être digne ; je suis ravagé. Certains sont venus de loin pour assister aux funérailles, des amis autant que des anonymes. Dans le jardin de ce qui est désormais la maison de maman les copains musiciens, Patrick et Yohann et Eric en tête improvisent un bœuf hommage. Je chante à leur côté Plante un Jardin.
J’enchaîne presque aussitôt par de magnifiques vacances hypnotiques.
Mi-août je retrouve maman à Concèze, où papa devait, comme chaque été, participer au Festival Dec’Ouvrir organisé par son ami Matthias Vincenot. Ce dernier a décidé de conserver le créneau prévu et demandé aux habitués du festival de rendre hommage à Corbier. Je chante ce soir-là, accompagné par Eric, un titre inédit que j’ai à mon répertoire depuis mes 19 ans : La Vieille en Noir. La photo du jour a été prise pendant la répétition.