Challenge 50 ans / J – 30
Figuration
La-Plaine-Saint-Denis 1992
Mon bac en poche je m’inscris à la FAC, à Censier. Ça ressemble à un lycée Pailleron, c’est moche. Beaucoup moins romanesque que ce que j’imaginais. J’aurai préféré La Sorbonne, avec tout son passé, son histoire, les amphis en bois, la cour pavée, les longs couloirs qui résonnent, Mai 68, Godard, Cohn-Bendit… En sortant d’une A3 Théâtre, je ne pouvais pas prétendre à grand-chose, et je m’en foutais un peu, je dois bien le dire. Je ne suis pas très assidu. Je me fais néanmoins une copine : Kriga. J’ai composé ce surnom en accolant les premières syllabes de son prénom et de son nom. Elle est ronde, le cheveux très noir, frisé, très maquillée, sublime. Elle confectionne elle-même des vêtements qui mettent ses formes en valeur. Elle adore danser. Moi aussi. Alors nous sortons, nous dansons. Comme je le faisais à la fin des années 80 avec Sandra à La Locomotive ou au Memphis. Aujourd’hui c’est au Boy et au Scorpion.
Je passe quelques auditions, que je ne décroche pas. J’entrevoie la dureté d’un monde auquel je ne suis pas préparé. Je me ramasse lamentablement la gueule sur scène pendant le concours de la Rue Blanche. Mon rêve de comédien commence à s’émousser. J’écris un peu, sans savoir dans quelle direction aller, sans avoir rien à raconter. Je sors. Je rencontre des tonnes de gens. Intéressants. Ou pas. Je ne m’ennuie pas. Je rêve. Je vis. J’ai vingt ans.
La journée, quand je ne suis pas à la fac, je fais de la figuration chez Patrick Sébastien ou dans Premiers Baisers. La photo du jour est une capture de l’épisode 68 – Le Jumelage, réalisé par Jean-Pierre Spiero.