2 août 2004
Lisbonne

Notre dernière journée à Lisbonne est un fiasco…
La pastelaria S. Roque est bondée, plus une table de libre – Nous nous rabattons sur une autre un peu plus bas rua da Rosa : beaucoup plus typique, pas de décorum, juste des vieilles et des ouvriers.
Etrange la serveuse est la même ; en fait c’est la même maison – Avant de monter vers Graça, il nous faut recharger nos cartes de transport – Nous descendons à pied au kiosque Praça da figueira – Il n’y a qu’un guichet d’ouvert…

Une queue de 175,53m composée de touristes et de locaux attend en plein soleil – Nous poireautons trois quart d’heure pour ne charger qu’une carte, la deuxième est encore valable 4 jours : incompréhensible !

Un accident rua São Antonio da Sé empêche le passage du tram 28 – Nous attendons que la situation se débloque, en discutant avec deux filles qui faisaient déjà la queue au kiosque, mais en vain… – Au premier bus nous sautons dedans.

Nous rattrapons le tram au Castelo et arrivons enfin à Graça – Ce quartier qui nous avait paru si pittoresque à travers les fenêtres du tram vendredi n’a finalement pas grand intérêt, il n’y a même pas d’endroit où déjeuner.
Franchement déçu nous reprenons le tram en sens inverse – Nous déjeunons (très bien), à côté de la cathédrale, au Divino – Observons les vieilles lisboètes étendre leur linge.

Retour Praca da figeira : nous prenons un café pour décider de la suite des évènements : trop tard pour la plage, trop tôt pour l’hôtel, nous optons pour une croisière sur Tage.

Passons praça do Comercio, où nous trouvons enfin un correios, tous ceux que nous avions fait depuis le matin étaient soit fermés, soit bondés, soit en panne – La billetterie pour la croisière est fermée… normal : le dernier bateau est parti à 15h !

Nous décidons de rentrer tranquillement à l’hôtel – A mi-chemin, pause au café do Chiado pour coller les timbres.

Le musée de l’Acropole

musee_acropole

Inauguré en 2009, le nouveau musée de l’Acropole présente sur 3 niveaux le résultat des nombreuses fouilles menées sur l’Acropole et ses versants depuis le 17ème siècle. D’une grande sobriété et très aéré, la nouvelle architecture met bien en valeur les collections et il est très agréable d’y flaner.
A ne manquer sous aucun prétexte : la salle du Parthénon au 3ème niveau !
Et pour terminer vous pourrez toujours vous restaurer sur la terrasse face au Parthénon.


Infos pratiques

La suite du voyage

[no_blog_slider image_size= »landscape » order_by= »date » order= »ASC » blogs_shown= » » category= »Portugal2003″ show_categories= »no » show_date= »yes » title_tag= »h3″ title_color= »#ffffff » pager_navigation= »yes »]

Carnet d’adresses

Cliquez sur la carte pour en savoir plus