Challenge 50 ans / J – 42
Voyages
Pointe-à-Pitre 1980
Je vous l’ai déjà dit, maman après avoir réalisés des costumes pour le théâtre et la télévision est finalement entrée au Club Méditerranée pour y vendre des vacances. Sa situation m’a permis, durant toute mon enfance et mon adolescence, de passer des vacances aux quatre coins du bassin méditerranéen et même plus loin, sans avoir à débourser un seul kopeck. Aux frais de la princesse comme on disait. L’été 1980 c’est carrément l’Atlantique que nous traversons. J’ai huit ans et je m’envole pour la Guadeloupe. J’en reviens plein coups de soleil et de souvenirs colorés, de chasse au crabes dans l’amphithéâtre, de couchers de soleil incroyables, de madras, de mangues fondantes et de pomme-fraise…
Cette photo a été prise à l’arrivée, à l’aéroport de Pointe-à-Pitre. Force est de constater qu’après huit heures de vol, le chemisier de maman est à peine froissé et que son brushing, autant qu’on peut en voir, semble impeccable ! #mamereestunefemmefrancaise
Quelques mois plus tard c’est papa qui survolera l’océan pour chanter ses âneries devant le public du Théâtre du Petit Champlain à Québec. Il en reviendra les bras chargés de disques, l’amie « Albert » (Christine Authier) dans la poche et un accent incroyable dans la bouche.
Depuis ce jour le Québec est devenu le pays des rêves, l’Eldorado, la Terre Promise, il me suffirait de traverser à nouveau l’Atlantique pour l’atteindre. Ce que je ferai quinze ans plus tard…