Oxford et les Cotswolds

La ville ne me paraît jamais plus belle ni plus semblable à elle-même qu’en hiver. Le gothique est hivernal. Plus qu’au quadrangle de Christ Church, je trouve un grand charme aux petites cours de Brasenose qui communiquent les unes avec les autres. Dans une chapelle décorée par Grinling Gibbons, un organiste joue du Bach en prévision de Noël, et la chapelle se met à ressembler à la musique. Le charme d’Oxford est fait de la poésie d’un grand passé et de la présence d’une jeunesse affairée, mais qu’on ne peut pas trouver très studieuse, en tous cas je n’ai pas vu un seul étudiant avec un livre sous le bras. Il y a des rues désertes d’une beauté qui touche à cause de quelques arbres au bout d’une petite rangée de maisons blanches et plus loin une vaste prairie.
(…) J’aime Oxford parce que j’aime les livres et qu’Oxford est un livre. On quitte une rue pour une autre comme on tourne une page. S’il me reste encore quelques années à vivre, j’aimerai les passer là. Mais que de fois n’ai-je pas dit la même chose ?

Villes  
Julien Green – 1985

Dans les oreilles

A lire à Oxford

Alice au Pays des Merveilles
Lewis Carroll

alice-au-pays-des-merveilles_couv

La jeune Alice s’ennuie pendant que sa soeur lit. Un lapin blanc pressé vient à passer : sans réfléchir, Alice le suit dans son terrier. La voici au pays des merveilles…

Lewis Carroll s’installe à Oxford à l’âge de 19 ans en 1851. Il y vivra jusqu’à sa mort en 1898.

Tout le monde connait ce chef d’oeuvre de la littérature mais tout le monde ne l’a pas lu… l’adaptations au cinéma par Disney et celle plus récente de Tim Burton ont fait des aventures d’Alice un classique mais ne vous arrêtez pas aux films, plongez vous dans les romans de Lewis Carroll, vous ne le regretterez pas ! Alice au Pays des Merveilles et De l’Autre Côté du Miroir, sont bien plus que qu’une histoire pour enfant; Caroll y parodie la société anglaise du XIXème siècle et nous entraine dans un conte philosophique où se mêle caricatures, pastiches, poèmes, chansons… Un vrai régal, pour rêver et réflechir.

A voir à Bath

Orgueil et Préjugés
réalisation Joe Wright

orgueiletprejuges

Dans un petit village d’Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L’arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de coeur tumultueuses.

LE roman romantique par excellence ! Mais il est aussi bien plus que cela, le témoin de la condition des femmes en Angleterre à la fin du XIXeme siècle, et cette fort jolie adaptation peine à se hisser à la hauteur de l’écriture de Jane Austen. Cela étant la guimauve n’a jamais tué personne et le réalisateur arrive tout de même à nous faire frissonner pour le beau Darcy aux côtés d’Elisabeth Bennet… Mais si vous avez cinq minutes lisez le roman.

  • Oxford

    "Tu connais les Costwolds ? Bath, Oxford ?" Jean-Claude me propose de me joindre à lui pour un long week-end de découverte. Ça n'est pas exactement les mers chaudes et les palmiers mais l'idée me plait énormément. En route pour la perfide Albion !...

  • Les Cotswolds

    Ce matin le ciel est bien bleu, complètement dégagé, le soleil bien présent et l'air bien frais.  La première étape du jour sera la Broadway Tower. ...

  • Bath

    J’adore la brume. C’est sans aucun doute l’élément météorologique que je préfère. Ça n’est en aucune façon désagréable ni même dérangeant, comme peuvent l’être la pluie, parfois le soleil si l’on supporte mal sa morsure, ou sa chaleur accablante....